Accueil

Vous découvrez pédagogilles ?

Foncez dans l'Espace Instits, vous y trouverez :
- l'intégralité (ou presque) de mes cours de CM1 et CM2 ;
- mais aussi des projets portés par l'équipe de cycle 3 de l'école Reuss 2;
​- ou encore des contributions d'amis/ collègues.

Découvrez mes coups de coeur culturels... dans l'Espace Perso.

Ou voyagez à travers les messages du Livre d'or envoyés par des collègues ou parents depuis le monde entier...

les nouveautés, pour les habitués...

Pour les CM2, les nouveautés !
- des programmations et documents qui me semblent utiles ;
- une nouvelle séquence en géographie sur les déplacements dans d'autres régions ou villes du monde ;
- en Histoire, le 19e siècle revisité avec ma collègue Nadia...
- en sciences, respiration et circulation du sang.
- en arts visuels, exprimer une émotion de manière plastique ou musicale ;
- et bientôt une séquence ROMANTIQUE.

De nouveaux messages dans le livre d'or.

Et toujours toutes mes programmations de CM1  ainsi que nos traces écrites dans toutes les matières remises à jour .

​Nombre de visiteurs :

Outils Services Compteurs Générateurs Codes-sources... gratuits pour vos sites

COUPS DE COEUR CULTURELS.

Musique du moment

  • Ballaké Sissoko et Vincent Ségal

Dernières lectures.
  • Je lis mais j'attends d'être renversé.

​​Expos et concerts du moment :
  • Ibrahim Maalouf

Edito n°93. Le predicat(eur).

Il m'est parfois difficile de ne pas vieillir trop vite, de ne pas me dire  qu'encore une fois on rajoute un truc au bidule du mâchin déjà bien compliqué à comprendre et à enseigner, au lieu de simplifier (comme on l'a fait heureusement pour la dénomination des déterminants ou la conjugaison).
L'apparition du "prédicat" dans les programmes de 2016 ressemblait fort au truc du bidule du machin.  Le groupe verbal faisait bien l'affaire. A tel point que je ne me suis penché sur le truc qu'aujourd'hui, à la demande d'un élève inquiet ou impatient, je ne sais pas.
Alors laissons de côté ceux qui trouvent systématiquement qu'avant c'était mieux ou encore ceux qui croient que maintenant enfin on va enfin faire les choses correctement (ils existent ?).
Qu'apporte le prédicat ? D'abord l'idée que la grammaire c'est vivant et que ça peut changer, une "nouvelle grammaire"... Ensuite qu'aborder le prédicat c'est insister sur le sens, que réfléchir au sens grâce à un langage grammatical (simple) sert à bien écrire ou à bien s'exprimer. Enfin, que le prédicat permet de revenir sur la différence entre nature et fonction, et là je sens, chers collègues, que ça vous parle ! 
Une petite limite tout de même, un mot compliqué en plus à apprendre, une redondance par rapport au groupe verbal ? Pour l'instant, des élèves en ont entendu parler et contribuent à créer le buzz grammatical sur cet objet mystérieux. "Quand est-ce qu'on va le faire, Monsieur ?" 
Assez parlé, je me risque à vous proposer deux documents, après digestion du concept :
- un document pour les collègues et les parents inquiets ou curieux, ici ;
- un point de départ pour les élèves,.
N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !
Gilles

Qui suis-je ?

J'enseigne depuis plus de 16 ans, dont 11 en Z.E.P. à l'école Reuss 2, à Strasbourg. Désormais, je sévis à l'école du Centre d'Ostwald, ville voisine de Strasbourg. Je ne connais bien que les CM. Cette année, j'enseigne en CM1.

J'ai été maître formateur 5 années. Puis plus. Et en septembre 2016 de nouveau. Je devrai veiller à ne pas trop stresser et à continuer de vivre... Passionné par l'enseignement (des ateliers d'écriture et de littérature, des arts visuels plus particulièrement) et en recherche permanente de bonnes idées. Ayant aussi envie d'en partager quelques-unes... Actuellement, je bosse sur le développement de compétences orales, sur la musique et les arts visuels (notamment le dessin) dans mon laboratoire et avec mes 23 petites souris si mignonnes...

Pourquoi Pédagogilles ?

Le site est une sorte de carrefour de toutes mes influences et rencontres professionnelles. S'y retrouvent mes élèves, mes collègues proches et d'ailleurs, des lectures et mon univers personnel aussi... (sans doute trop) Et puis c'est assez facile à retenir comme nom de site, non ?

Devenez mécène de pédagogilles !

Depuis 7 ans, je finance l'hébergement du site ainsi que les mises à jour annuelles du logiciel Toweb pour le faire évoluer.
En faisant appel à votre générosité, je ne cherche évidemment pas à m'enrichir... Je souhaite simplement pouvoir continuer à améliorer le site, remercier symboliquement les personnes qui m'aident dans cette belle aventure (notamment mon webmaster Julien) et faire face à des investissements financiers qui deviennent conséquents au fil des années.
Afin de m'aider, vous pouvez donner une participation par le biais du site sécurisé PayPal.
Merci pour votre soutien ! J’espère que ma démarche sera comprise.

Cliquez ici pour me soutenir.

Gilles Zipper

Pour les parents...

Quelques conseils, pour aider votre enfant à apprendre ses leçons, orales ou écrites : Parents.
Je remercie tous les parents (inquiets pour leurs enfants) de ne pas utiliser abusivement mes documents.
Devenus grands, vos enfants risquent de chercher à se venger de celui qui leur a gâché leurs goûters...

Conditions d'utilisation des ressources
​du site pédagogilles.

Des collègues me demandent (gentiment) s'ils ont le droit d'utiliser les ressources que je mets en ligne. La réponse est évidemment "oui" !

Conditions :

  • citer l'auteur du document utilisé (je ne suis pas le seul à partager mon travail) ;
  • les documents ne peuvent être utilisés à des fins commerciales.

Merci de me contacter pour toute précision.

Gilles Zipper