Musique du moment

Paul barbieri, Tout est fini depuis le début.

Paul a participé à quelques groupes (trompettiste de la Fanfare en pétard, pianiste et chanteur dans Laréosol) mais il a toujours eu son propre parcours et il nous fait régulièrement partager son univers lors de Stammtisch strasbourgeoises... 
Vous l'aurez compris, je partage un coup de coeur amical. 

Sur scène, vous serez conquis par la présence du bonhomme, la qualité des textes. Il est bien accompagné, notamment à la batterie par Cédric. Et puis il est bien entouré, avec Julie pour la pochette du dernier album...

Il est temps d'aller soutenir PAUL !

Ballaké Sissoko et Vincent Segal, musique de nuit. le mali, j'irais bien !

La rencontre entre deux musiciens, deux instruments, deux continents, deux douceurs...
Je crois que c'est la première fois que je parle musique du monde. Besoin de chaleur et de douceur. C'est fou comme des sonorités nous font rapidement voyager.
Et puis, tant qu'on a le droit d'écouter de la musique qui vient d'ailleurs, il vaut mieux en profiter !
Pour les écouter et les voir, c'est ici.


Benjamin Biolay, Palermo Hollywood.

Je sais, certains aiment, d'autres détestent. Comme je fais partie des premiers, je suis tombé sous le charme du dernier album de Biolay qui est vraiment génial. Miss Miss, Tendresse année zéro... 

Le site officiel : http://www.benjaminbiolay.com/ 

Radio Elvis à Strasbourg mais tout doux tout doux, ralentis un peu !

Balthazar, thin walls.

Le dernier album de Balthazar n'est pas excellent, j'ai préféré "Rats". Aussi n'en avais-je pas fait de petite chronique. Mais leur concert à La Laiterie m'a vraiment beaucoup plu ! C'est l'occasion de me rattraper et de reparler de ce sympathique groupe belge (déjà vieux de 10 ans) qui rejoint le public aussitôt leur concert terminé !
Sur le dernier album, ne passez pas à côté de l'ouverture magistrale et sensuelle "Decency" ou de "Bunker" sur lequel Jinte Deprez (chant, guitare, violon) gratifie le public d'un déhanché caoutchouteux bien difficile à imiter... et qui doit bien plaire aux demoiselles.
Maarten Devoldere, le chanteur à la voix (très) grave, pourrait revenir à un peu plus de simplicité... Le reste de l'équipe est plus sobre et j'apprécie : Patricia Vanneste (violon, synthé, chant), Simon Casier (basse, chant) et Michiel Balcaen (batterie, chant). En concert, il est difficile de résister au collectif Balthazar !

Vianney, le choix conjoint et assumé d'Albin et de son papa...

Perso, j'adore le cycliste ! Montez sur sa petite reine... même si je le trouve incroyablement élégant pour l'occasion. On l'est moins avec Lolo et Arnaud l'été... Et puis je pense forcément à mon Brother !

C'est une voix à part, qui agace certains. Et puis il a le malheur de passer un peu trop sur les radios.

Pour le voir avec sa guitare de voyage, pédalez jusque !
Pour écouter d'autres chansons, cliquez ici ou  (même qu'on le voit en live).

Un peu de pub pour "La Hoube", un trio qui m'est très sympathique !

Je crois savoir que cette rubrique est plutôt suivie. Alors j'y glisse une page de publicité amicale...

Ils s'appellent Claire, Séphanie et Benoît. La première est musique, la seconde est danse et le troisième est mise en scène, nature. A eux trois, ils forment un trio sympathique, efficace et poétique qui permet à de nombreuses classes de créer un spectacle en une semaine chrono, le temps d'une classe musicale.
C'est au centre des Aliziers de La Hoube qu'ils composent à trois leurs mélodies pédagogiques. Pour savoir comment organiser une classe musicale chez eux, ce que je vous recommande vivement, c'est ici.

Vous y recontrerez aussi un drôle de musicien, Jean-François, qui fait des spectacles drôles et où l'on apprend plein de choses. Pour le retrouver, ce que je vous recommande vivement aussi, c'est .

Beirut, No No No

Enregistré en deux semaines à Brooklyn après un nouveau passage à vide de Zach Condon, No No No montre que ce dernier a gardé sa capacité à faire chavirer nos mornes journées dans un océan de nostalgie et de mélancolie (le très beau So Allowed).

Une musique d'automne pour faire pousser les champignons. Si vous n'êtes pas en forme, passez votre tour, la mélancolie de Zach Condon risquerait de vous contaminer ! A moins que voir quelqu'un déprimé vous rassure sur votre propre état...

No no no : https://youtu.be/G8lOkgyPcaU 

Gibraltar : https://youtu.be/6gypBEmz2nk 

selah sue, reason.

Je suis fan. C'est léger, dansant, varié, ça groove... C'est parfois un peu commercial (Together par exemple) et alors. Trouvez-moi un truc qui mette de meilleure humeur que cet album !

C'est une sirène belge, faites gaffe ! On commence et on ne s'arrête plus... Sadness, plainte blues entrecoupée de raggamuffin, j'adore... Tout est bon !

Pour écouter, c'est ici !

Dominique A, ELEOR.

Ce n'est pas une grande surprise pour ceux qui me connaissent ou suivent mes sélections musicales... Mais il n'y a pas que la fidélité, ce nouvel album est superbe.
Si vous n'avez jamais croisé une chanson de Dominique A, installez-vous confortablement et débutez par Cap Farvel,  Au revoir mon amour, Une autre vie, L'Océan, Passer nous voir... bref laissez défiler l'album. Qu'il a la classe Dominique A ! Il sera en concert à Strasbourg le 28 mai. A ne rater sous aucun prétexte !
Pour l'écouter, entouré de l'orchestre de Radio France , c'est ici. D'habitude c'est beaucoup plus rock.

The do se met à la muscu !

Je vais plus rarement à des concerts. Je prends malheureusement peu de risques et vais voir les groupes que j'affectionne le plus. C'était le troisième concert de The Do à La Laiterie pour moi. J'ai été un peu assomé par le tournant électro et culturiste du duo que j'affectionne pourtant beaucoup. Le genre de groupe qui vous accompagne dans votre vie perso...
La chanteuse Olivia multiplie les prises de Kung Fu dans sa tenue rouge élégante façon Kill Bill pendant que Dan s'escrime à taper sur sa batterie électronique à la manière d'un ouvrirer russe. La musique se muscle en même temps que les bras de Dan. Mais on perd la diversité et les chemins de traverse passés qui faisaient voyager. Décevant ! Crise de la quarantaine ? Lutte contre l'embonpoint ? Vivement qu'ils passent à autre chose... Pour voir un bout, c'est ici.

Francois and the atlas moutain et Christine and the queens.

Pas de coup de foudre musical mais tout de même...

François and the Atlas Mountain, en deezer session, avec une première chanson que j'aime tout particulièrement. C'est ici.

Et moi non plus je n'ai pas échappé à la nuit 17 à 52 de Christine and the Queens qui passera en mars à la Laiterie. Mais je trouve l'album aussi inégal qu'intéressant.

Je peine à retomber sous le charme d'un album. Mais que se passe-t-il ?

Miossec, ici-bas, ici-meme.

Les arrangements d'Albin de la Simone et la poésie clairvoyante de Miossec, j'adore, j'écoute vraiment !

Ce qui nous atteint en clip avec Albin de la Simone au clavier... Notre génération qui veut TOUT !
A l'attaque, ok sa voix fait un peu défaut.
Le plaisir les poisons.
Qui nous aime, quand on a l'impression de sentir le célibataire.
Samedi soir au Vauban, piquant et touchant, quand Miossec dit : "il faut quand même un certain courage pour aller le montrer"... notre visage !

Pour écouter l'album en entier, c'est ici.

Klô Pelgag, chanteuse de l'absurde ?

C'est mon seul coup de coeur depuis bien longtemps. Je désespérais de pouvoir repartager à nouveau une belle découverte (Télérama).  Voilà donc l'album que j'écoute en boucle sans rien comprendre à ce qui est chanté même si c'est en Français. Une voix hautement perchée, des orchestrations classiques délicieuses composées par le frère de la chanteuse canadienne, des vers chantés...
L'écriture est surréaliste mais le monde de Klô Pelgag paraît bien réel. Les mots sont recousus et réassortis pour faire naître des images troublantes, touchantes, amusantes, sombres, vérités, points de suspension pour notre imagination : taxidermise-moi, la lune est remplie de corbeaux, déguise-moi de toi (j'adore), tu étais mon dermatologue, il lui arrivait de disparaître dans sa maladie, j'aime ton souvenir comme le chocolat, j'ai croqué ta pomme, ta pomme d'Adam, j'ai cassé l'aviron sur ta tête, mon corps est mon corps, mes peines sont mes peines, le silence est un bruit de moteur...
Pour la voir, son Site officiel, ou pour écouter "L'alchimie des monstres" sur deezer.

The weeknd, Kissland.

Vous n'aimez pas Michael Jackson (sa musique), vous détestez les années 80 ? Les voix aigues vous insupportent ? Passez votre tour !

Albin et moi sommes fans de Wanderlust par exemple... Adaptation, Belong to the world ou Live for c'est pas mal aussi ! Faites un tour sur deezer pour découvrir le bonhomme.

Comme dirait Albin, sur la pochette, il n'a pas la tête de ce qu'il chante.


Arcade Fire, Reflektor

Albin me demandait hier pourquoi j'aime le rock, Arcade Fire qu'on écoutait alors dans la voiture...
La voix intense de Win Butler ? Leur look improbable ? La coupe de cheveux de Régine Chassagne ? Leurs multiples trouvailles sonores ? Un groove diabolique ? Leurs références aux mythes (Orphée et Eurydice) ? Des refrains obsédants ? Bowie ? Ma chanson préférée Afterlife avec des paroles géniales (When love is gone, when doest it go ?) ? Le plaisir de retrouver son groupe fétiche ? Le souvenir de leur concert surpuissant aux Eurockéennes il y a deux ans déjà ?
Pour écouter c'est ici ou ici ou ici.

Lorde, Pure ...

En attendant que j'essaie de raconter quelque chose de pas trop stupide sur le dernier album d'Arcade Fire, ma dernière petite trouvaille, Lorde.

Prêts à planer ? Buzzcut Season
Le clip de Tennis Court qui me fait penser à celui de R U Mine des Arctic Monkeys.
Je préfère l'entendre que la voir mais bon... impossible de passer à côté de son titre hip hop Royals !
Un côté glam passé pas dépassé avec Team.
Still sane, c'est bon !
​White Teeth Teens c'est carrément excellent, non ? (spéciale dédicace aux chaussettes !)
Et ça, c'est pour repartir heureux ! A World Alone
Même pas l'impression d'en avoir trop fait !

Arctic monkeys, AM.

Alex Turner est talentueux ! Avec ce 5e album, AM, Arctic Monkeys a conservé sa colonne vertébrale explosive, pas de doute. Le groupe continue de tracer sa route mais sans se répéter. Le tournant parfois groovy et dansant du groupe a de quoi surprendre. Moi j'adore !
 
Une entrée d'album puissante avec Do I wanna know ?, "R U Mine ?" et son excellent clip ! (je trouve),  "Arabella" ou encore "I want it all".
Le très sensuel et chaloupé One for the road.
L'énorme Why'd you only call when you're high?
Des ballades aussi (6 et 7), mais j'aime moins.
On enlève les ballades et l'album est parfait !
Pour écouter l'album, c'est ici

Balthazar, Rats.

Il me fallait un truc assez puissant pour mettre de côté l'EP de Fauve (au Noumatrouff à Mulhouse le 20 novembre). C'est une passionnée de musique belge qui m'a fait découvrir Balthazar et son dernier album, "Rats". J'ai enfin réussi à me défaire momentanément de Fauve. Ouf !

Dans la veine d'autres talentueux belges comme Deus ou Ginzhu, Balthazar offre des petits bijoux qui mériteraient d'être écoutés au-delà des ondes de Fip !
Le chant est lent, parfois langoureux, insistant comme sur "Lion's mouth" (piste 6), parfois sous antidépresseurs. Sur le 1er morceau de l'album, "The oldest of sisters", le chanteur Maarten Devoldere (je crois) n'a rien à envier à la classe britannique d'Alex Turner dans son projet solo.

Balthazar a du talent pour créer des mélodies très variées. Enrichies par les cuivres, mais il faut aimer les cuivres, comme sur "Joker's son" (piste 4), ou appuyées par les cordes sur "the man who own the place" (5e piste), les mélodies distillent dans l'ensemble une mélancolie légère qui ne plombe pas. Quelques chansons sont plus enjouées mais le chant évite que l'on s'emballe : 7e et 8e morceaux.
L'album se termine avec une petite bombe sensuelle à souhait (10e piste, "Sides"). Tous à vos couettes ! Mais c'est un peu court...

Pour écouter : http://www.deezer.com/fr/album/5944252

Le site officiel du groupe (clip de "sinking ship" à prendre ou à laisser) : http://www.balthazarband.be/

Fauve nous sort du Blizzard. Ce n'est pas pour les enfants mais qu'est-ce que c'est bien !

C'est en français, c'est grossier (mais pas vulgaire), c'est chanté comme un trop plein, c'est tranchant, ça parle d'amour, d'espoirs, de déceptions, d'attente, de nos faiblesses, de... Serez-vous scotchés comme moi ?

L'album n'est pas encore en rayon, l'EP est épuisé à la fnac de Strasbourg mais mais vous pouvez déjà découvrir de nombreux titres et clips sur le site des garçons- Fauves : http://fauvecorp.com/

Les nuits fauves, la chanson qui ne me sort pas de la tête (ça en devient gênant) et qui donne le ton. La guitare, la guitare !
http://fauvecorp.com/musique/nuits-fauves/

Ou le blizzard obsédant : http://fauvecorp.com/musique/blizzard/

Allez écoute même si tu risques de ne plus pouvoir t'en passer !

Vampire Weekend, Modern Vampires of the city, des vampires en pleine lumière.

Vampire Weekend c'est d'abord et tout simplement le meilleur nom de groupe de musique du monde après les Smashing Pumpkins. Ce troisième album, Modern Vampires of the city, est moins exotique (africain) que l'album précédent, Contra. Mais il est plus varié et plus imaginatif (à mon goût).

Le titre de ce troisième album façon film d'horreur de série B colle bien avec ses chansons plutôt dépareillées. A la première écoute, on est un peu perdu... mais déjà content !

Trois titres et clip à découvrir sur le site du groupe : http://www.vampireweekend.com/
Ya Hey, la chanson préférée d'Albin et Daphné, rebaptisée "chanson des chats".
Step, c'est doux, c'est fragile, c'est beau, c'est chamallow, c'est...
Ezra Koenig (voix) et Rostam Batmanglij (arrangements et clavier, le cerveau je crois) ont l'air de bien s'être amusés sur Diane Young qui part dans tous les sens.

Et les autres titres de l'album sur Deezer : http://www.deezer.com/fr/album/6632969
Il faut attendre 2:40 sur Hannah Hunt pour écouter un moment sublime mais ça vaut le coup. Si seulement il s'éternisait.
On retrouve l'Afrique et sa lumière sur Everlasting Arms ou le jubilatoire Finger Back !
Je vous mets au défi de chanter aussi vite que Ezra Koenig sur Worship you.

Ces vampires du week-end sont mes chouchous, vous l'aurez compris. Ils viennent toujours avec l'été !

Woodkid, The Golden Age, l'ombre...

Il n'a pas le physique de son style, c'est amusant. Une voix et une musique graves et religieuses. Requiem et mélodies symphoniques s'invitent dans cet album. L'ombre domine mais la lumière n'est jamais loin...

Woodkid multiplie les chevauchées comme sur The Golden Age is over qui ouvre l'album. Je n'aime pas les chevaux, dangereuses bestioles, mais il réussirait presque à me convaincre de monter en selle. "Boys are made to flee" !

La course poursuite continue avec Run boy run, oppressant, qui montre un bel optimisme... "the world is not made for you" (ouarf).

On accélère encore avec The great escape qui se résume à "Tell me that we'll always be together", c'est un peu foncer pour ne pas sauter, non ?

Enfin une pause avec le poétique The great escape dont j'adore les paroles :
"We threw our hearts into the sea. Forgot all of our memories."
Are we instruments of fate ? Do we really have a choice ?

Evidemment, il ne faut pas passer à côté du génial I love you syncopé, répétitif et où se rejoue le mythe de Narcisse version pop moderne.

Mon morceau préféré sans doute, Ghost lights, un peu tribal, un peu sorcier, un peu fantomatique (un amour perdu) adouci heureusement par les refrains.

Un Stabat Mater, il fallait le faire ! Ou encore le sensible Where I live. Que de morceaux réussis sur cet album...

Pour écouter ce magnifique album, c'est ici : http://www.deezer.com/fr/artist/1197801

Apparemment en concert Woodkid est bluffant aussi. Il est passé aux Artefact à Strasbourg et il est programmé le vendredi je crois aux Eurockéennes de Belfort. Avec les Smashing pumpkins, pourquoi pas ?

Dans la tanière de Robi, L'hiver et la joie.

« Une écriture noire et poétique. Une musique dense, sombre, résolument sauvage. » (Inrocks)

Robi chante des mots comme des incantations, elle répète des phrases en boucle comme des formules magiques, sur une new-wave entêtante, ensorcelante, possédante. Vous êtes bien dans la tanière d'une sorcière !

De la new-wave, plutôt surprenant en 2013, mais de la new-wave noire comme pouvait l'être celle de Cure ! Du rock brut aussi, comme sur le morceau « Ma route » en duo avec Dominique A. Les morceaux plus calmes, je passe, je préfère la sorcière !

On ne meurt plus d'amour, un clip symétrique : http://www.youtube.com/watch?v=Wb8E1FiZiaY

Où suis-je ?, en studio, http://www.youtube.com/watch?v=D9Jcj7g3aa0
Avec un refrain entêtant : « Où suis-je ? Je ne sais pas. Où suis-je mieux que dans tes bras ? »

Ma route, en live, sur l'album en duo avec mon idole, Dominique A : http://www.youtube.com/watch?v=Zji1zi0r2Ks

Oxmo Puccino, Roi sans carrosse, un sensible géant...

"Pas ce soir, pas ce soir, semaine prochaine peut-être..." Oxmo Puccino, au moins c'est clair, sans détour, j'aime !

Il explore les relations de couple, parle des femmes, enfin, c'est un point de vue. Certains diront qu'il est un peu misogyne le colosse !
Je m'demande d'ailleurs s'il y aura beaucoup de filles à La laiterie jeudi prochain...

"Le mal que je n'ai pas fait", j'adhère !

Moi je me réjouis de le voir sur scène, ça doit être une sacrée expérience ! Y a moyen de bien bouger sur "Artiste" ou "La danse couchée"...

Pour l'écouter : "Artiste" : http://www.youtube.com/watch?v=pX8Nn2LHjJw

Jake Bugg, attention talent !

On lui prête des influences plutôt correctes, jugez plutôt : le blues de The White Stripes ou de Bob Dylan, les Beatles, Oasis... Moi j'y vois aussi Simon and Garfunkel ou les Arctic Monkeys. Bref, c'est juste énorme !

Pour l'écouter :
Seen it all, so british ! http://jakebugg.com/ (son site officiel)
Lightning Bolt, pour le blues : https://www.youtube.com/watch?v=fY0oPg1h8fQ
Two Fingers, pour l'inspiration Beatlesienne : https://www.youtube.com/watch?v=J9XwFecNXyU
Taste it, si vous êtes plutôt Arctic Monkeys addict : https://www.youtube.com/watch?v=VHLN6K640gQ
Simple As This, en concert, pour la douceur de Simon and Garfunkel : https://www.youtube.com/watch?v=EomUBRoZR4w
Broken, sublime !: https://www.youtube.com/watch?v=rp5cwZrHpgM

Mardi 5 mars, à la Laiterie, l'occasion de découvrir une pépite !

Six voix particulières : Alt J - Local Natives - Villagers - Eels - Asaf Avidan - Lana del Rey...

Six voix qui ne laissent pas indifférent. Séduits ou irrités, vous me direz !

Alt-J, "An awesome wave", un chant dans une langue inconnue.
Dès l'écoute de l'intro et de Texel, on sent que l'on ne va pas s'ennuyer et que l'on se trouve sur un terrain d'exploration vocale et musicale.
Something good (4) ou Ms (7), j'adore !
Site official Alt – J : http://www.altjband.com/
Un live d'une heure : http://www.youtube.com/Altjband

Villagers, "Awayland", Conor J O'Brien, un cha(n)t désabusé ?
J'adore le visuel du CD, la tête du chanteur aussi ! (faites un tour sur leur site officiel)
Sans doute à tort, je pense à Mercury Rev avec Earthtly Pleasure (2) ou The Waves (3)
Site officiel de Villagers : http://www.wearevillagers.com/
En concert : http://tinnestrauven.wordpress.com/2011/08/03/villagers-maroquinerie/
Clip de Nothing Arrived ou de The Waves : http://www.wearevillagers.com/video.html
"I wanted for Something
And Something died
So I waited for Nothing
And Nothing arrived"

Local natives, "Hummingbird", peut-être mon chant coup de coeur !
J'avais déjà découvert avec plaisir le premier album, Gorilla Manor, mais je trouve qu'ils passent là à la vitesse supérieure.
Site du groupe The local natives : http://www.thelocalnatives.com/
Breakers : http://www.youtube.com/watch?v=L1dFjloBZYo&list=UU5JQlKSXQUDmixQY5upiADQ&index=1
Moving parts : http://www.youtube.com/watch?v=lKyspkpZ3GM&list=UU5JQlKSXQUDmixQY5upiADQ&index=2
You and I : http://www.youtube.com/watch?v=k2o7pWWVYog
Ceilings (plane ! j'adore) : http://www.youtube.com/watch?v=1mClx3hb0Ec
Colombia : http://www.youtube.com/watch?v=5tzcgjdSEyU
Bowery: http://www.youtube.com/watch?v=6LMJY1QumbA

Asaf Avidan, "Different pulses", un chant androgyne.
Il a déjà trouvé sa place sur les ondes, pas besoin de le présenter. J'aime aussi beaucoup son précédent album avec les Mojo's.
Le lien vers son site : http://www.asafavidanmusic.com/
A voir à La laiterie (Strasbourg) le 12 avril 2013 (mais c'est déjà complet).

Eels, "Wonderful Glorious", une voix barbue !
Beautiful freak à la fac, on ne peut pas oublier. j'aurais tellement voulu les voir la Laiterie à l'époque !
La voix rauque de Mark Oliver Everett, E ou Mr. E, c'est quelque chose. Des textes pas toujours très drôles.
Lâchez prise avec "The turnaround" ou "New alphabet" (http://www.youtube.com/profile?user=OfficialEels).
Lien vers le site d'Eels : http://www.eelstheband.com/

Lana del Rey, Born to die, une voix garce (désolé).
Plus encore qu'Asaf Avidan, c'est sans doute le groupe qu'il faut le moins présenter. Mais l'album est vraiment excellent. Mieux vaut d'ailleurs prendre le double album, the paradise edition. Ambiance ciné (vous comprendrez en écoutant !
Lien vers le site du groupe : http://www.lanadelrey.com/

Benjamin Biolay, Vengeance !

« Vengeance » est la suite naturelle de « La superbe » qui décrivait intimement LA séparation. Dans ce nouvel album, Biolay raconte l'après, des sentiments parfois peu glorieux, peu agréables, difficilement avouables. Heureux ceux qui en sont épargnés ! On ne finit pas déprimé pour autant à la fin de l'écoute de l'album. Le chant, les arrangements, les mélodies peut-être… On attend la suite (de sa vie) avec impatience !

Le site officiel de Benjamin Biolay : http://www.benjaminbiolay.com/en
Et une petite sélection subjective et réductrice forcément.

La jalousie du corps avec « Aime mon amour ».
http://www.benjaminbiolay.com/en

Puisqu'elle est à toi désormais
Aime mon amour
Puisqu'elle est dans tes filets
Aime mon amour

Quand bien même elle pleure des rivières
Tout le long de l'hiver
Même si tu n'as plus d'ongle au printemps
Quand bien même elle garde ses mystères
Même si tu l'envoies en l'air
Aime mon amour ou je te descends

La solitude au plumard avec « Personne dans mon lit ».
https://www.youtube.com/watch?v=JcQxaRb7bMk&playnext=1&list=PLSiKgnoqRhmpmCisB9iJhk3P5FiKmFtws&feature=results_main

Y'a personne dans mon lit
Non personne qui gémit, se blottit
Y'a personne sous mes draps
Non personne qui s'envient, puis s'en va

Un aveu d'amour qui tarde à passer, un aveu envolé, désespéré ou rageur, avec « Marlène déconne » (http://www.dailymotion.com/video/xuzn3i_benjamin-biolay-marlene-deconne_music#.URtkGaX7JJI )
ou un aveu de faiblesse avec « Trésor Trésor ».

Toi mon amour je t'aime et tout ça me perdra
Toi mon amour tu m'aimes mais tu ne me touches pas
Toi mon amour je t'aime mais la chambre est d'un froid
Moi mon amour j'en saigne lorsque tu dis à mi- voix

Y a pas mort d'homme
Trop belle, trop bonne
Y'a pas mort d'homme
Marlène déconne

La vengeance avec « Venganza » et sans doute les plus belles paroles de l'album.
http://www.musicme.com/Benjamin-Biolay/albums/Vengeance-3298499022291.html

Il n'y a ni pardon ni revanche
L'oubli, l'oubli, en revanche
Reste l'unique et seule vengeance

Les paroles du refrain de « Ne regrette rien » est aussi un p'tit bijou...

Communément on le recense sous le nom de l'amour
Communément on le ressent mieux la nuit que le jour
Mieux la nuit que le jour

Des duos avec des artistes que j'aime plutôt beaucoup.

« Profite », ses violons pluvieux, avec Vanessa Paradis :
http://www.rtl.fr/video/emission/le-grand-studio-rtl/benjamin-biolay-profite-en-live-dans-le-grand-studio-rtl-7755508618

Ou « Belle époque » avec Oxmo Puccino « même la nuit toute la nuit est à nous ».
http://www.dailymotion.com/video/xthjb7_benjamin-biolay-en-duo-avec-oxmo-puccino_news#.URtg6aX7JJI

A voir le 28 avril 2013 au Zénith de Strasbourg lors des Artefacts.

Florent Marchet, une voix d'ange mais une plume acérée !

Je connaissais déjà frère animal, roman musical coécrit avec arnaud cathrine, mais j'ai découvert l'artiste, en moustache, lors de sa tournée Noel's songs fin 2012 seulement. Comment ai-je pu passer à côté aussi longtemps ? J'ai voulu découvrir les autres albums et je m'y suis plongé, perdu même.

Florent Marchet, c'est une voix d'ange, des mélodies douces et sublimes, une moustache, un look que vous apprécierez, des tableaux cruels, une langue acérée, une incapacité à ne pas croquer nos "bourgeoisies" et à ne pas taire nos faiblesses, trop de lucidité ... Tant d'acidité, ça peut même rester sur le moral. Ne faites pas comme moi, consommez-le avec modération.
Curieux, non ? Essayez Courchevel, vous y verrez plus clair : http://www.florentmarchet.com/album/courchevel.

Sur l'album Gargilesse (2004), mes coups de coeur sont : Levallois une attaque en règle de nos petites bourgeoisies, Tous pareils (http://www.florentmarchet.com/album/gargilesse), qui passait à la radio je crois, (On a perdu) Le meilleur de nous deux, ça me parle, Le terrain de sport, souvenirs adolescents et Je m'en tire pas mal, j'adore les trompettes majestueuses de Miossec.

L'album Rio Baril est encore un album concept, j'ai un sérieux faible pour J'ai 35 ans (forcément) et La chance de ta vie que vous pourrez écouter ici : http://www.deezer.com/fr/album/124424
"Tout ce que tu veux
Mais j'en tremble
Qu'un jour ou l'autre
On se ressemble."

Ma sélection pour l'abum Courchevel: L'idole, Benjamin, L'eau de rose, Roissy avec Jane Birkin et La famille Kinder à écouter ici : http://www.deezer.com/en/artist/17266

Pour finir, le site de Florent Marchet : http://www.florentmarchet.com/

Coexist, un album XS pour un groupe XX (ouachf).

11 chansons électro-techno-ciselées, musicalement douces et mélancoliques comme un dimanche pluvieux. Il arrive malgré tout que l'on bascule parfois dans une transe légère et hypnotisante comme avec "Reunion". Ce sont des bricoleurs de gimmicks électro-pop carrément surdoués !

L'album parle d'amour, d'amour et d'amour... Peut-être un peu trop. Avec "Angels" (http://www.youtube.com/watch?v=1tmx2ZfU-sU&feature=relmfu), les histoires d'amour commencent bien, vraiment. Mais tout de suite son négatif, "Chained", empêche de s'emballer... "Try", le 3e titre, parle de la dépendance amoureuse, du temps gâché ("why do we waste time hiding it inside"), pas beaucoup plus drôle !

L'un de mes morceaux préférés de l'album, "Reunion" (http://www.youtube.com/watch?v=Xc-oGWPlFVA), avec peut-être un hang* (je me plante sans doute), instrument enivrant et obsédant que nous a fait découvrir un soir Matthieu. Au bout de 2 minutes, on aimerait que cela continue et continue et continue...

Le 6e titre, "Sunset" (http://www.youtube.com/watch?v=QJmfCByViac&feature=fvst), c'est la redécouverte de celui qu'on aime ou un constat acide, que c'est trop tard, je ne sais pas trop...

"I see you again
It felt like we had never met"

"I always thought it was sad
The way we act like strangers
After all that we had
We act like we had never met
What have you done
With the one I love"

"Missing" ne rigole pas, ni dans le texte ni dans la musique. "My heart is beating in a different way. Been gone such a long time".

"Tides" (http://www.youtube.com/watch?v=i18jpR3npTk), le 8e titre... il est temps de mettre les paroles de côté. C'est juste un p'tit bijou, trop court certes, mais encore une transe électro que l'on aimerait voir s'éterniser.

"Unfold", serait-ce une petite note optimiste ? Lui et elle dialoguent pour le meilleur !
"In my head
You tell me things you've never said
And I choose to forget
I take the good and leave the rest"

"The feeling goes on and on and on..."

"Swept away" (http://www.youtube.com/watch?v=9OVQK2dn7Ss) vous prend avec délicatesse et vous emmène. Imaginez une belle moquette et tous vos amis en chaussettes. Ils bougent leurs doigts, leurs mains, battent délicatement le rythme, se lèvent, ferment les yeux et se mettent à danser... D'acord, avec les allergies aux acariens, il y a de moins en moins de moquette.

"Our song", le 11e et dernier titre ressemble u peu aux promesses faites par des mariés, écoutez plutôt (et c'est sans moquerie ou alors juste un peu) :
" All I have
I will give to you
In dark times
When no one wants to
I will give you me
And we'll be
Us"

et ça continue...
"And there's no one else
Who knows me
Like you do..." (ok, j'arrête)

Evidemment, The XX ne serait plus The XX si le duo se mettait à sauter dans tous les sens mais c'est quand ils sortent de leur retenue que je les préfère !

* Si vous voulez écouter du Hang, cliquez ici : http://www.youtube.com/watch?v=xk3BvNLeNgw

Sallie Ford and The Sound Outside, Dirty Radio (en concert à la Laiterie le 10 décembre 2012).

Sallie Ford, c'est une voix râpeuse, électrique, rock'n'roll, dirty, pour reprendre le nom de l'album, sortie tout droit d'un juke-box !
La musique mélange country, soul et rock'n'roll !
Sallie Ford, c'est aussi une esthétique. Un peu (beaucoup) cliché. Rendez-vous au prochain album pour voir comment le groupe évoluera !
J'aime beaucoup son écriture, ses refrains. Les thèmes abordés : colère, frustration, perte d'un ami, déboires sentimentaux, amour bien sûr...

Dirty radio, commence avec le rageur I swear dans lequel pourront se retrouver tous ces groupes talentueux dont on ne parle pas assez et qui ne passent pas à la radio alors que la « musique robot » (Albin) tourne en boucle ! (vous me direz que ça dépend de la radio)
http://www.vinyculture.com/lartiste-du-jour-sallie-ford-une-rocknrolla-neo-vintage/

Danger, vivifiant et drôle, donne une belle définition du sentiment amoureux :
"Is this what they call love at firstsight
You make me want more"
http://www.youtube.com/watch?v=8-gUbLBU4fc

Cage, c'est un phrasé coup de poing et du rock pur jus au service d'une jalousie rageuse
"Tell me what I supposed to do
Cause that bitch she locked me up in a cage"
http://www.youtube.com/watch?v=p5QlF5qaLQs (le clip est très beau, toujours esthétique)

Laissez-vous doucement gagner par le rythme de Poison Milk : http://www.youtube.com/watch?v=be_ib1xLGdY&feature=endscreen&NR=1

Puis on monte doucement en température avec Against the law http://www.youtube.com/watch?v=6eZp7-xDyoM , j'adore !
"Baby, baby won't you be with me.
Wanna eat you up like a piece of cake
Wanna teach you about the night..."

Avec Thirteen Years Old (Can't talk to mama and today daddy died. Tell me why I couldn't cry.) ou Write me a letter, Sallie Ford montre un côté beaucoup plus mélancolique.

Je passe aux deux derniers titres de l'album, des p'tits bijoux !
Miles (I felt as if I had known you for miles and miles...)
http://www.youtube.com/watch?v=pwWv4kiGtls
Et Nightmares ("These thoughts just haunt me again and again. I've never been good at letting things go. But I know that this time I just have to let go.")
http://www.youtube.com/watch?v=KtfWHRZcH_A&feature=related

Jack White, Blunderbuss, vous aimez le rock ?

Vous le connaissez forcément l'ex chanteur des White Stripes et du méga tube "Seven Nation Army" (pour le plaisir : http://www.youtube.com/watch?v=y9ANOzmSKQg).
Mais Jack White c'est aussi The Raconteurs ou The Dead Weather (http://www.youtube.com/watch?v=LmsRsBDEytc&feature=relatedavec) avec la chanteuse de The Kills.

Commencez par Blunderbuss, pour vous mettre dans l'ambiance, c'est énorme ! http://www.feuavolonte.com/2012/04/27/jack-white-blunderbuss-2012/

Dans ce premier album solo, pas de morceau qui passera sur les ondes même si, sur ma radio idéale à moi, "Blunderbuss", "Sixteen Salteens" (http://www.youtube.com/watch?v=DsixWMdScUI) ou "Freedom at 21" (http://www.youtube.com/watch?v=SZ-BKq1jc-w) passeraient en boucle !

A l'écoute des 13 chansons de l'album, on voyage dans différentes époques du rock, en passant par le blues et la country (http://www.feuavolonte.com/2012/04/27/jack-white-blunderbuss-2012/), et c'est hallucinant de voir Jack White balayer autant de registres, de faire une synthèse aussi géniale.

Il ne cache pas ses références et reprend ainsi Little Willy John :

Ecoutez aussi "Ball and Biscuits", de l'album "Elephant" des White Stripes, repris génialement : http://www.youtube.com/watch?v=-kFepHUlNtA&feature=related

Plus je l'écoute et plus je l'aime cet album ! Ce gars est juste génial.

ROVER, album éponyme (je n'ai écouté que l'EP), robuste et romantique.

J'ai découvert Rover à la Fnac avec un 4 titres efficace et prometteur (EP = Extended Play, c'est-à-dire un disque entre single et album, de ce que j'ai pu lire). J'ai appris sur ma radio préférée qu'il est français (né Timothée Régnier), qu'il a vécu au Liban, qu'il a fait un tour aux Etats-Unis, qu'il semble fort sympathique, qu'il a choisi de se nommer Rover à cause de la voiture de papa et parce que ça sonne bien.
Rover, c'est une voix incroyable, particulière, qui passe du plus bas au plus haut perché. J'adore !

Je n'ai pas l'album mais s'il est d'aussi belle qualité que mon 4 titres, c'est une belle découverte à faire !

Pour découvrir le phénomène :

Michael Kiwanuka, Home again.

Je n'ai pas les références blues pour vous en parler correctement, désolé. Il n'a pas non plus besoin de ma (petite) pub tellement on a parlé de lui dans les médias.
Disons que c'est un Ben Harper option ultra cool, une parenthèse dans une journée stressante, un réveil en douceur, un câlin, un vent délicat, une fraise, une lumière de fin d'après-midi...
Un seul reproche, c'est un peu court.
Mais cela donne envie de re(découvrir) le blues. J'attends vos conseils pour ne pas me perdre en route...

Un gars tranquille, vous verrez :

Dominique A, Vers les lueurs, sublime !

Il est difficile de parler de quelqu'un qui écrit si bien, d'un poète.
Il faut avoir souffert beaucoup de soi-même ou à cause d'un(e) autre, il faut avoir aussi quelques jolies rides de vie pour oser laisser parler son intime avec autant de franchise et de justesse : des images qui touchent, des vers épurés (on imagine les filtres dans lesquels sont passés les mots), le lien d'amour indéfectible entre deux frères, la cruauté des relations, un désir de bonheur modeste... La vie !

Et la musique ? En version rock, tambour battant ou rugissante, elle est élan, courage, optimisme. Dominée par les instruments classiques, elle nous traverse de lueurs.
Pour voir Dominique A entouré par ses musiciens classiques, c'est l'originalité de cet album : http://www.dailymotion.com/video/xplzs4_close-west-dominique-a_music#from=embed

Quelques vers pour vous donner envie de découvrir ce "rock" sensible et poète. Je suis touché à chaque écoute.

"Je ne demande pas la lumière
Quelques lumières, seulement" (je prends !)

"Mais comment vais-je faire pour te faire passer le goût du feu ?
Mais comment vais-je faire pour te ramener vers le bleu ?" (une des plus belles chansons de l'album)

"Rendez-nous la lumière
Rendez-nous la beauté
Si le monde était beau
Nous l'avons gâché" (http://www.youtube.com/watch?v=K6oBgyM_WHo)

"Oublie la ville
Oublie la vitesse
Oublie l'agression verbale
Contre un arbre" (http://www.deezer.com/fr/music/track/16710850)

"Oh même en plein soleil
On est toujours loin du soleil
Tu sais que je veux te garder"

"Du jardin, j'entendais du verre se briser
Et des pleurs d'enfants que la vie instruisait"

"Ostinato, des larmes de fond me soulèvent
Ostinato, écorche la peau des rêves"

"Je suis venu vers toi
Un jour où rien n'allait
Je suis venu vers toi
Parce que tu étais là" (la suite est encore plus cruelle : http://www.deezer.com/fr/music/dominique-a)

Andrew Bird, Break it yourself.

Andrew Bird est un dandy doué, vous verrez.
Je me lance dans la description de son dernier album, Break it yourself, que j'aime beaucoup beaucoup mais qui risque d'être contre- productive. Vous me direz !

L'album commence par une introduction et un titre envoûtant, Desperation breeds (http://www.youtube.com/watch?v=R6ITxYeWFjo), qui montre le meilleur de l'artiste : musique ciselée, il nous balade avec son violon et son chant...
Après, frayeur, c'est l'arrivée des cow-boys, et moi je déteste les westerns ! Il nous emmène même à Hawaï, il exagère... Si la fin, très dansante, ne vous fait pas oublier les cow- boys, passez deux fois votre tour (la chanson suivante est un épilogue de la précédente) pour retrouver le chanteur de Toto sur "Eyeoneye", enfin si vous aimez Toto.
Puis une douce mélodie prépare la deuxième petite perle de l'album, Near Death Experience Experience (http://www.youtube.com/watch?v=jpndIFSA2jw&feature=related).
Malheureusement les cow- boys sont de retour avec "Lusitania". A force, ça devient une faute de goût !
Puis c'est une balade irlandaise, "Orpheo Looks back". Moi, je préfère l'Irlande aux saloons...
Et maintenant c'est Jeff Buckley qui rapplique avec "Sifters".
"Fatal Shore" est une bougie qui s'éteint, un vieux transistor dont les piles rendent l'âme, j'aime bien.
Troisième perle, pour moi, le joyau de l'album, Hole in the ocean floor (http://www.youtube.com/watch?v=lLSMI2Jy9iM), où le violon et la voix d'Andrew Bird viennent chercher nos émotions avec délicatesse...

Comment dire, Andrew Bird, c'est très varié : cow- boys, Hawaï, Toto, Jeff Buckley, un vieux transistor, une balade irlandaise et Andrew Bird...

The Kooks, Junk of the heart.

Un groupe de plus en "THE" ? Oui et alors. Faites comme moi, regroupez-les dans vos rayons, ça en fait une sacrée flopée. De The Beatles à The White Stripes, il n'y a que du bon ! C'est peut-être par superstition que les nouveaux groupes perpétuent cette tradition... On a un équivalent en France ?

Un groupe de plus qui envoie THE purée ? Pas du tout, c'est plus sophistiqué, mélodieux, mielleux parfois (un groupe à midinettes sans aucun doute), peut-être même manipulateur mais on se laisse volontiers avoir.

Un groupe qui multiplie les refrains ravageurs : les trois premiers titres de l'album, "Junk of the heart (happy)", "How'd you like that" et "Rosie" donnent le ton !

Sensible avec "Time above the earth", rythmé avec "Runaway", d'actualité avec "Is it me" ou joyeux avec "Eskimo Kiss" .
Ils me font forcément penser (un peu trop) à Merz avec "Petulia". Et Merz est moins dans la ritournelle pour emballer...

Un album très coloré et anglais. Pour bien terminer, "Mr. Nice Guy", que j'adore !

Leur site, pour découvrir quelques clips et chansons : http://www.thekooks.com/

Jérôme Van Den Hole

En l'écoutant, je m'dis qu'on doit avoir le même âge et pas mal de trucs en commun quand défilent "Baise-en-ville", "S'en aller", "Paradis", "Chienne de vie", "Juste une minute" ou "Je sais pas". Jérôme, sors de mon corps ! Ou peut-être que la vie est sacrément banale finalement. Oui, ça doit être ça.
Les enfants adorent aussi mais plus pour la musique et les refrains faciles à reprendre !

"Debout", le duo avec Camille, c'est très bien aussi. Vous connaissez peut-être.

Décalé "Ketchup", crooner "Juste une minute", jaune "Encore", vitaminé "Debout", ce Jérôme Van Den Hole est une drôle de canaille qui devrait encore frapper efficacement dans les prochaines années.
J'attends son prochain CD avec impatience pour savoir où en sera ma propre vie...

Le lien vers son site, pour écouter les morceaux de son premier album :
http://www.jeromevandenhole.com/

Emilie Simon présente The Big Machine : Kate Bush, sors de son corps !

Au risque de rencontrer de vieux démons, voulant peut-être les exorciser, je me suis risqué à emprunter à la BMS d'Illkirch (en passant, qu'elles sont bien les B.M.S., et qu'ils sont sympas ceux qui y bossent !) un album d'Emilie Simon dont je n'avais pas entendu parlé. J'étais passé au travers, oui monsieur !

The Big Machine provoque immanquablement un dodelinement incontrôlé, difficile de résister à ce mélange d'électro et de pop dont Emilie Simon orchestre absolument tout : composition, écriture, arrangement et production. Calmé ?

Rainbow puissant début d'album qui donne le ton : http://www.dailymotion.com/video/xjua75_emilie-simon-rainbow_music

Dreamland : http://www.dailymotion.com/video/xafv7d_emilie-simon-dreamland-clip-officie_music

Avec "Nothing to do with you" (http://www.youtube.com/watch?v=KC-lqqzyWsw) c'est un peu "Kate Bush, sors de mon corps !".

Et "Chinatown" (http://www.youtube.com/watch?v=va5Kf4ZkVB8&feature=related), c'est aussi du gros son, des boucles entraînantes dominés par une voix haut perchée.

Je n'ai pas encore entendu le dernier album, Francky Night, qui doit être nettement plus émouvant (http://www.franceinter.fr/evenement-franky-knight-d-emilie-simon).

The Black Keys, El camino, des vitamines pour passer l'hiver !

D'accord Arnaud, encore un CD Télérama... en même temps je n'ai pas les moyens de faire les salles de concert de l'Ohio (http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Black_Keys).

Imaginez deux gars qui rentrent chez vous, s'installent dans votre salon, branchent leurs amplis et envoient 38:27 de rock sur vitaminé et de bonne humeur. Impossible de ne pas se laisser prendre, de ne pas se lever pour trémousser son popotin (moi je fais des booms dans le salon avec les enfants). On retrouve l'énergie de Franz Ferdinand, pas le temps de reprendre son souffle !

L'album commence tambour battant avec "Lonely Boy" (le clip : http://www.youtube.com/watch?v=a_426RiwST8) et vous serez en apnée dès "Dead and gone", la deuxième chanson (http://www.youtube.com/watch?v=CLOuvhd6ATA).

Vous serez sur les rotules après "Money Maker" (5), "Run Right Back" (6), "Sister" (7) et "Hell of a season" (8).

Et pour vous achever, avec le lyrisme et la puissance d'Arcade Fire, "Nova Baby" (http://www.youtube.com/watch?v=ZOJH7YQCcmo).
Erreur, il y a encore deux chansons, en rappel... après il ne vous reste plus qu'à aller vous coucher !

En concert, le groupe doit être dément.

Des vitamines pour affronter l'hiver ou une mauvaise passe !

Comment je peux être ? Comment je peux être ? Comme Arthur H

Un peu facile mon titre. Quand Arthur H rêve d'être Basquiat, d'autres rêvent de son déhanché ou de sa poésie...

Je suis "Baba love" de cet album et du bonhomme que j'ai pu voir à la Laiterie début décembre (2011). Généreux, simple, un brin allumé mais assumé et, le plus important, très poétique !

Est-ce qu'il faut souffrir pour accéder à la poésie ? Sans doute. Ecoutez plutôt "La beauté de l'amour" : http://www.youtube.com/watch?v=VhJL6CXudlc

Avec "Basquiat", c'est l'expression de la frustration de ne pas être... (à chacun de compléter) mais qu'est-ce que ça me parle actuellement ! http://www.youtube.com/watch?v=5dE6YO9qJOs (en concert, comme si vous y étiez, même si la qualité n'est pas exceptionnelle)

J'aime beaucoup "Un rayon de soleil" ou "Dis-moi tout", minimalistes mais il n'y a rien à ajouter ou encore "Give me up" (http://www.youtube.com/watch?v=wbBsD9TSjPI), coquin et idéal pour danser (en version CD plus encore).

Mais mon coup de coeur absolu sur cet album, c'est la dernière chanson, avec Jean-Louis Trintignant, "L'ivresse des hauteurs", qui convoque toutes les femmes ou presque... Je suis encore à la recherche de celles qui ont une âme de guérisseuse...

Albin et Daphné ont craqué aussi pour "La beauté de l'amour" et "Basquiat", ils connaissent déjà certaines paroles par coeur et c'est parfois gênant... La maîtresse ne m'a pas encore convoqué.

Biophilia, le meilleur album pour découvrir Björk, ma chanteuse préférée ?

Je ne crois pas que le dernier album soit le plus accessible, au contraire. Cosmogony, Dark Matter ou Hollow sont des curiosités qui déconcertent ou se méritent.

Moon, petit bijou fragile, Crystalline, volcanique et énergique, ou encore Virus séduisent à la première écoute. Ces titres devraient au contraire vous convaincre de (re)découvrir la discographie époustouflante de la chanteuse islandaise que je rêve de voir en concert (Arcade Fire et Arctic Monkeys, c'est fait depuis cet été et c'était le pied, surtout les gigantesques Canadiens !).

Pour découvrir Biophilia :
Moon : http://www.youtube.com/watch?v=br2s0xJyFEM
Crystalline :http://www.youtube.com/watch?v=GubPWtA4F2s&feature=related
Virus : http://www.youtube.com/watch?v=hIVwAXD391Q&feature=related

Et de précédents albums :

Bonne écoute !

Beirut, The rip tide.

Grâce à Arnaud (bon anniversaire !), j'ai pu mettre un nom sur un groupe que j'avais entendu par hasard sur FIP. Une chanson sublime sur le précédent album mais dont le titre m'échappe. Et justement ils sortent un nouvel album, The rip tide !

Nostalgique comme moi de The Divine Comedy ? Vous devriez être comblé(e). Mais le style est plus fanfaronique !
Une voix mélancolique et des instruments, surtout les cuivres, qui essaient de remonter le moral du chanteur... J'aime bien ce dialogue, cette contradiction.

Une mélancolie joyeuse avec "Port of call" : http://www.youtube.com/watch?v=IpNn2WsxoMY

Un air de "je danse, je danse pas" avec "A Candle's fire" que j'use et use et use (après 2 min, c'est très beau, je dois avouer que les cuivres me font quelque chose) : http://www.youtube.com/watch?v=jqtDIeJW0ss

"Santa Fe" résolument plus joyeux, presque optimiste (je prends) : http://www.youtube.com/watch?v=_rS1FigMwtQ

"The rip tide", un petit voyage, on se laisse bercer... http://www.youtube.com/watch?v=SajAIWjMGtg&feature=related

Elles sont toutes belles ces chansons et j'ai bien l'intention de faire un tour dans leurs précédents albums.

Ils passent à la Laiterie le 13 novembre !

Un album qui convient à mon humeur du moment.

Agnes Obel, Philharmonics.

La musique est aussi belle que la pochette...
Agnes Obel, pour les bobos ? Je confesse, j'adore !

Besoin de douceur, de mélancolie aujourd'hui ? Commencez par...

just so
http://www.youtube.com/watch?v=5NmjJeNFUVU&p=B2BD0ACFB9AA85D3

brother sparrow
http://www.youtube.com/watch?v=YawNxBfveBI

riverside
http://www.youtube.com/watch?v=vjncyiuwwXQ

on powdered ground
http://www.youtube.com/watch?v=tGWLmVaAUYY

Je regrette juste d'avoir raté son passage à la Laiterie...

The Do, both ways open jaws.

C'est de loin ce que je préfère depuis deux mois d'écoute !
J'étais déjà fan du premier album et avais apprécié leur passage à la laiterie l'année dernière (je crois).
Ils y repassent d'ailleurs le 1er avril (2011). Ne pas manquer ce bon concert...

too insistent (la 4), une mélodie - bijou : http://www.youtube.com/watch?v=hfhNz-S2V-8
bohemian dances, plus tribal : http://www.youtube.com/watch?v=SS-am87gpDU&feature=related
smash them all [night visitors], un final que j'adore...

Le quatuor final, j'adore : "the calandar" (coquin), "was it a dream" (romantique...), "quake, mountain, quake" (ha! ha !) et "moon mermaids" (bjork n'est pas loin)...

Et aussi Dan au saxo sur fond tribal (encore) avec "no clue". En concert, ça doit le faire !

Leur passage récent sur France 3 (mais le son n'est pas génial) :
http://www.youtube.com/watch?v=FC8l0yrQH1k

Un ancien titre, si vous ne connaissez pas le premier album :
http://www.dailymotion.com/video/x4isa0_the-do-ce-soir-ou-jamais-tv_music

Un petit bémol, la photo de la pochette me plaît moyen. A l'intérieur, c'est mieux.

Quand Patti Smith reprend Nirvana

Patti Smith, prédicatrice... Sa voix, juste incroyable !
Elle devrait reprendre tout Nirvana !
Cali la sert parfaitement.

Regardez bien Patti Smith, elle est d'une élégance...

http://www.mytaratata.com/pages/VIDEO_page_video.aspx?sig=iLyROoaft-IO

Antony and the Johnsons, Swanlights

Tiens, si c'est pas merveilleux ça !

http://www.youtube.com/watch?v=LF2OgSsh6fA

http://www.youtube.com/watch?v=rpbk8GYvqqc&NR=1

Comme dirait Albin, "il n'est pas très joli le monsieur mais il chante bien".

Asseyez-vous, fermez les yeux et écoutez...
Un piano, une voix, finalement ça suffit.

http://www.antonyandthejohnsons.com/news/news.html

L'occasion d'entendre aussi Bjork...sur "fletta" pour ceux qui sont fans de l'islandaise (et de l'Islande) comme moi.

Timber, Timbre.

Classieux, really !
Une voix caverneuse mais qui ne vous donne pas le bourdon. En fait elle est incroyable cette voix !
Mon hymne du moment "I Get Low"...
Demon Host, Lay down in the Tall Grass, Until the Night is Over, Trouble Comes Knocking, mes titres préférés.
A se demander s'il reste toujours aussi "contrôlé" ce mec-là. Effrayant, perturbant. Ca doit quand même être plus drôle d'être Mathias Malzieu sur scène que Taylor Kirk !

A écouter sans attendre :

http://www.youtube.com/watch?v=387ft_NX8sg

http://www.youtube.com/watch?v=nTIW04nXUsA

http://www.telerama.fr/musique/timber-timbre-live-1-2,61663.php

Arcade Fire, The suburbs.

J'écoute souvent leurs deux albums précédents "funeral" et "neon bible". Et je suis tombé sur ce nouvel album par hasard, à la fnac (pour une fois, ce n'est pas télérama ou une autre revue qui m'a fait courir dans le laid bâtiment de la place Kléber).

La voix du chanteur est largement mise en avant et je trouve ça vraiment réussi. Certains reprocheront peut-être une perte de spontanéité bordélique (moins de chevauchement des voix, parfois discordantes d'ailleurs, sur les précédents albums)...

Une ribambelle de pochettes aux couleurs variées pour un même album. On ne sait plus quoi inventer.

Les quatre premiers titres s'enchaînent merveilleusement, découvrez quelques titres en cliquant sur ces liens :

http://www.youtube.com/watch?v=XAitZuh4ueg

http://www.youtube.com/watch?v=rwdUVjyxWrM&feature=related

Et un lien vers leur site : http://www.arcadefire.com/

Jonsi, Go.

Premier album solo du chanteur de Sigur Ros. D'accord, il faut aimer les voix aiguës un peu plaintives.

Si vous ne connaissez pas le groupe islandais, c'est sans doute par cet album-là qu'il faut entrer dans leur univers : grands espaces, mélodies planantes (vol au-dessus des glaciers), sons volcaniques (forcément) et des accents parfois (trop) dépressifs...
Quand on a eu la chance d'aller sur cette île magique, on écoute Björk ou Sigur Ros en images.

Cet album solo est de loin le plus gai ! Jonsi s'est enfui, il a quitté ses camarades dépressifs. Il dévoile un univers nettement plus positif. On aurait presque envie qu'il coupe définitivement le cordon.

"go do" et "animal arithmetic", les premiers titres, ou "around us" sont parfaits pour commencer la journée avec la pêche !
Avec "boy lilikoi", on imagine Jonsi en état de grâce amoureuse...
Et puis on déguste toutes les couleurs des instruments au fil des chansons.

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne écoute de ce groupe incontournable ou au moins de "Go" de Jonsi.

Le lien vers son site pour découvrir l'album : http://jonsi.com/go

Grizzly Bear, VECKATIMEST

Découvert par hasard à la FNAC, on ne peut qu'être séduit par autant d'élégance...

Un côté résolument seventies (enfin comme je peux me l'imaginer), un brin psyché par exemple.

"Two weeks", génialissime.
"Ready, able", envoûtant ! Une boucle terrible !
About face, j'adore.

Bref, passez des nounours aux Grizzly ! (wouaf).

Les Weepers Circus à la récré.

Daphné et Albin ont adoré* le concert donné par les Weepers Circus samedi dernier, dans un chapiteau de cirque, dans le cadre du festival de l'humour des notes à Haguenau.

Trois p'tits chats... et d'autres extraits en cliquant sur ce lien, pour vous donner envie d'acheter ce CD/livre et de soutenir un groupe alsacien vraiment sympathique !

http://www.youtube.com/watch?v=xeEzS2Yka-4

* leurs parents aussi

Allez voir les Weepers au Festival O'Zone samedi 29 mai 2010 (toutes les infos en cliquant sur le lien)
http://fennecspression.free.fr/

Illinoise de Sufjan Stevens.

J'ai parfois envie de rock épuré et envoyé (les Yeah Yeah Yeahs, The Kills, The...) mais il m'arrive aussi de me plonger dans une symphonie d'instruments.

Illinoise est un bijou pop mélodieux, doux, original, surprenant, gourmet...
Avec la chanson "Chicago", vous retrouverez la candeur contagieuse et les choeurs du groupe I'm from Barcolona.

Risquez une caresse ici :

http://www.myspace.com/sufjanstevens

XX de The XX

Ceux-là marchent à la tisane, rarement au thé. C'est calme, parfois envoûtant. Le genre de CD qu'on aime écouter calmement, très tôt ou très tard.
Une pop tranquille idéale pour se reposer pendant les vacances.

http://www.youtube.com/watch?v=LjieNHgjvzA

Contra des Vampire Weekend.

Vous devez tous connaître ça, l'attente... l'attente de la sortie de l'un de vos groupes fétiches. Le plaisir d'aller à la fn..., de foncer dans le rayon rock indé. et de vite l'emporter sous le bras, empli d'une félicité absurde mais non moins sincère, jubilant comme un gamin... Non ? Je ne vous crois pas. Je sais au moins que Claude M. me comprend. Peut-être même qu'on se croisera.
Au fait, vous avez dû comprendre, je ne l'ai pas encore écouté cet album mais je sais déjà que je vais l'adorer ! (Télérama l'a d'ailleurs super bien noté)
Et vivement leur prochain concert à la Laiterie. Le premier était déjà excellent (mais trop court, le groupe venait d'éclore et le répertoire était trop peu étoffé).

A écouter :

http://www.youtube.com/watch?v=3J6_U_7ivRU

http://www.youtube.com/watch?v=1e0u11rgd9Q&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=mS46tvELXnE

http://www.youtube.com/watch?v=1e0u11rgd9Q

Aldebert, Enfantillages.

Le coup de coeur d'Albin parmi les sorties calibrées pour Noël... Les Weepers Circus ou autres Ogres de Barback ont du mal à rivaliser.
Personnellement, mes coups de coeur : "Les questions", "Le retour de Pépette" et surtout "On a volé mon Nin-Nin" (culte !).

A écouter sans tarder en cliquant sur le lien suivant :
http://www.deezer.com/fr/#music/result/all/aldebert%20enfantillages

IRM de Charlotte Gainsbourg.

Un album produit par le génial Beck.
Vous avez peut-être du mal avec la voix de Charlotte. Quoi ? Parle plus fort ! Justement, cet album est pour vous. C'est à peine si on la reconnaît. Musicalement, c'est plein de perles !
Ecouté et approuvé par ma fille, neuf mois, déhanchement à la Shakira (d'après les dames de la crèche).

Benjamin Biolay, La superbe.

Découvrez le dernier album du dandy un brin insupportable mais, et c'est un peu vexant, génial, sur Deezer (en écoute libre).
Puis allez acheter ce splendide album bien sûr !

Alexis HK, Les affranchis.

Un phrasé à part, beaucoup d'humour, quelques personnages farfelus.
Enfin, il faut que je me couche. Donc pour résumer, c'est vraiment très très très bien !

Gossip, Music for men

Un plongeon dans les années 80 mais en plus dynamité ! Fab et Christophe (l'adjoint au maire) dansant sur la piste un jeudi soir pendant les années fac...

On recharge les batteries, les vacances commencent !

Côté énergie, un classique désormais, Alex Turner, le chanteur des Arctic Monkeys.
Bien sûr, "Old Yellow Bricks" mais aussi, à partir de 2.30 env., la dernière chanson de l'album "Favourite Worst Nightmare" qui s'intitule "505", c'est juste une envolée qu'on aimerait faire durer et durer...

Et puis son album en duo avec Miles Kane, "The Last Shadow Puppets", la grande classe britannique ! James Bond, John Steed en musique ! Une musique de western réussie (et pourtant je déteste les western).

Douceur, les vacances approchent !

Côté douceur, une nouveauté, regina spektor et son dernier album "far".
La voix est ciselée, les mélodies aussi. Je préfère quand c'est un peu plus enlevé quand même !

Tori Amos, mais en moins "baveux" (ok, cela ne veut pas dire grand chose), en moins "couchée sur son piano", en plus sobre donc.

Dominique A, L'horizon

Merci à Céline.
La pochette rappelle l'Islande.
Albin (3 ans) connaît les paroles par coeur. Dans "notre camion", le matin, on se régale.
Et moi, c'est de loin l'album que je préfère !

P.S. Dominique A, c'est lui qui chante : "Si la vie est jolie, que l'on se taise".